Daniel Tricot

Est-ce parce qu’il est l’un des plus discrets de nos organes que le cerveau est mal connu ? Faut-il attendre qu’un proche subisse des troubles de la connaissance pour s’intéresser à lui ?

J’ai toujours été curieux et admiratif à son sujet car c’est le cerveau qui fait de nous des Hommes.

Certes, il a des troubles inattendus mais, qui détient le pouvoir sur notre personne : lui ou nous ?

La découverte de la plasticité du cerveau est l’une des meilleures nouvelles que la science nous ait apportées. Il faut aller beaucoup plus loin et s’engager pour explorer les immenses capacités du cerveau.

Il est le symbole de la dignité humaine, la marque incontestable de la puissance de l’Homme.

Il est le siège de la pensée et du génie humain ; il faut le protéger, le soigner, le ménager.

Un organe aussi précieux pour l’avenir de notre humanité doit être choyé.

Le champ de la recherche est immense ; il faut s’y engager avec la FRC.

Daniel Tricot

Daniel Tricot

Administrateur de la FRC

Partager cet article

Facebook
Twitter
Newsletter