Glossaire

 

Anticorps

Protéine sécrétée par le système immunitaire qui détecte les agents pathogènes de l’organisme et permet de les neutraliser.

 

Antigène

Un antigène est une molécule naturelle ou synthétique qui, reconnue par des anticorps ou des cellules du système immunitaire d’un organisme, est capable de déclencher chez celui-ci une réponse immunitaire.

 

Aphasie

(a- privatif et phasie- parler) signifie que la personne ne peut plus dire ce qu’elle veut. Elle ne peut plus utiliser de langage.

 

Astrocyte

Ce sont des cellules gliales du système nerveux central. Elles ont généralement une forme étoilée, d’où provient leur étymologie : Astro – étoile et cyte – cellule. Elles assurent une diversité de fonctions importantes, centrée sur le support et la protection des neurones. Ces cellules participent au maintien de la barrière hémato-encéphalique, régulent le flux sanguin, assurent l’approvisionnement en nutriments et le métabolisme énergétique du système nerveux, participent à la neurotransmission et maintiennent la balance ionique du milieu extracellulaire. Les astrocytes jouent également un rôle dans la défense immunitaire, la réparation et la cicatrisation du cerveau ou de la moelle épinière après une lésion.

 

Auto-anticorps

Fabrication anormale d’anticorps contre les propres tissus du patient.

 

Axone

L’axone, ou fibre nerveuse, est le prolongement du neurone qui conduit le signal électrique du corps cellulaire vers les zones synaptiques.

 

Canal ionique

L’influx nerveux est une propriété fondamentale du système nerveux. Il est assuré par les canaux ioniques qui sont des protéines laissant passer sélectivement les ions Na+, Ca2+, K+ ou Cl. Leur fonctionnement crée l’influx nerveux et permet le codage de l’information nerveuse.

 

Cellules murales

Les cellules dites murales se situent autour des vaisseaux sanguins

 

Cellules endothéliales

Les cellules endothéliales sont constitutives de l’endothélium vasculaire qui est la couche la plus interne des vaisseaux sanguins, celle en contact avec le sang.

 

Cellules souches hématopoïétiques

Cellules souches fabriquées par la moelle osseuse et qui sont à l’origine des différentes cellules du sang : les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes.

 

Cellules souches neurales

Les cellules souches neurales sont des cellules souches – multipotentes et capables de s’auto-renouveler. Elles génèrent l’ensemble des types cellulaires nécessaires au système nerveux central par un processus appelé neurogenèse.

 

Cognitif

Ensemble des fonctions de l’esprit (mémoire, langage, décision, etc.).

 

Cortex cérébral

Le cortex cérébral désigne la substance grise périphérique des hémisphères cérébraux. Il se compose de plusieurs couches renfermant différentes classes de neurones, d’inter-neurones et de cellules gliales.

Le cortex cérébral est le siège des fonctions neurologiques élaborées : intelligence, mouvement volontaire, conscience, sensibilité etc. Il tient également le rôle indispensable dans d’autres fonctions supérieures, que sont le langage et la mémoire.

 

Culture axénique

Une culture axénique est, en biologie, une culture exempte de tous germes ou pathogènes.

 

Décharges interictales (crises sous-cliniques)

Certaines personnes qui ne semblent pas faire de crises peuvent subir des décharges épileptiques dans le cerveau (ondes de type épileptique survenant en l’absence de signe physique d’une crise). Les décharges interictales peuvent entraîner de l’agitation, de la distraction, un manque de concentration, une capacité réduite à absorber de nouvelles informations, et des troubles comportementaux.

 

Dopamine

La dopamine est un neurotransmetteur qui, dans le système nerveux central, active les récepteurs dopaminergiques postsynaptiques. Elle joue un rôle modulateur final essentiel des sorties motrices et psychiques. La dopamine sert à renforcer des comportements tels que l’alimentation et joue un rôle dans la motivation en fonctionnant sur une sorte de système de récompense. Cette molécule est également impliquée dans certains plaisirs abstraits comme écouter de la musique. La dopamine est le précurseur de l’adrénaline et de la noradrénaline. Les personnes ayant un taux élevé de dopamine auraient davantage tendance à poursuivre des conduites dites « à risque » ou à rechercher ces situations (dont l’usage de « stupéfiants », les jeux de hasard ou les paris).

 

Encéphalite

Inflammation de l’encéphale (cerveau)

 

Encéphalopathie

Maladie du cerveau

 

Epigénétique

Etude de l’influence de l’environnement au sens large (conditions de vie) sur la modulation de l’expression des gènes, n’impliquant pas de modification de la séquence d’ADN.

 

Gyrus dentelé

Le gyrus dentelé ou gyrus denté est un gyrus (ensemble de replis sinueux du cortex cérébral qui marquent, chez les mammifères, la surface du cerveau) du lobe limbique du cortex cérébral. Il est situé le long de l’hippocampe.

 

Homéostasie

En biologie, l’homéostasie est un phénomène par lequel un facteur clé est maintenu autour d’une valeur bénéfique pour le système considéré grâce à un processus de régulation. Des exemples typiques d’homéostasie sont : la température du corps d’un animal, le taux de sucre sanguin, le degré d’acidité d’un milieu, la pression interne d’un milieu… Plus globalement, on désigne aussi par homéostasie la capacité globale d’un système à maintenir tout un ensemble de tels facteurs clés, notamment chez un organisme vivant.

 

Leucocytes

Les leucocytes  (du grec leukos : blanc et kutos : cellule) ou globules blancs sont des cellules produites dans la moelle osseuse et présentes dans le sang, la lymphe, les organes lymphoïdes (ganglions, rate, amygdale et végétations adénoïdes et plaques de Peyer) et de nombreux tissus conjonctifs de l’organisme. Il en existe plusieurs types, les granulocytes (ou polynucléaires), les lymphocytes et les monocytes. Chaque type joue un rôle important au sein du système immunitaire en participant à la protection contre les agressions d’organismes extérieurs de manière coordonnée. De nombreuses pathologies peuvent atteindre ces cellules, par anomalie de production ou de fonctionnement.

 

Lipide

« Matière grasse » des êtres vivants constituant un stock d’énergie indispensable au fonctionnement de l’organisme.

 

Lymphocytes

Les lymphocytes sont des leucocytes (globules blancs) qui jouent un rôle majeur dans le système immunitaire.

 

Métabolisme

Ensemble des réactions chimiques se déroulant au niveau de l’organisme assurant les grandes fonctions de la vie (alimentation du cerveau, développement, reproduction, maintient de la température, etc.).

 

Microbiote intestinal

Le microbiote intestinal, aussi appelé flore intestinale, est l’ensemble des micro-organismes qui se trouvent dans le tube digestif. Il ne s’agit pas uniquement de bactéries intestinales, mais également de celles de l’estomac.

 

Microglie

Population de cellules du cerveau responsable de la défense immunitaire du système nerveux central.

 

Mitochondries

Les mitochondries sont des organites présents dans toutes les cellules. Les mitochondries sont souvent décrites comme les « centrales énergétiques » des cellules

 

Mort cérébrale

La mort cérébrale est définie comme l’état d’absence totale et définitive d’activité cérébrale chez un patient. Elle est considérée par l’OMS comme le critère médico-légal du décès, par contraste avec un simple arrêt cardio-circulatoire.

 

Neuro-inflammation

Réaction de défense immunitaire spécifiquement au niveau du système nerveux central.

 

Neuro-oncologie

Prolifération cellulaire dénommée couramment cancer au niveau du système nerveux central.

 

Neurogénèse

La neurogenèse désigne l’ensemble du processus de création d’un neurone fonctionnel du système nerveux à partir d’une cellule souche neurale.

 

Neurone

Les messages nerveux sont transportés au travers du système nerveux par des unités individuelles appelées neurones. Le neurone est l’unité de travail de base du cerveau. C’est une cellule spécialisée conçue pour transmettre l’information à d’autres cellules nerveuses, cellules musculaires et cellules glandulaires

 

Neurone post-mitotique

Les neurones sont des cellules post-mitotiques, c’est-à-dire qui ont perdu la capacité de se diviser.

 

Neuropathie

Une neuropathie est un terme médical caractérisant, au sens large, l’ensemble des affections du système nerveux périphérique, c’est-à-dire des nerfs moteurs et sensitifs et des membres, ainsi que des nerfs du système nerveux autonome qui commandent les organes.

 

Neurotransmetteurs

Les neurotransmetteurs constituent le langage du système nerveux, en permettant à chaque neurone de communiquer avec les autres.

 

Placebo

Médicament sans principe actif et donc sans effet pharmacologique démontré dans la pathologie considérée.

 

Phosphorylation

La phosphorylation est l’addition d’un groupe phosphate qui est transféré à une protéine ou à une petite molécule, telle le glucose ou l’adénine. Son rôle est prééminent en biochimie dans l’analyse des réseaux de signalisation.

 

Physiologie

Étude du rôle, du fonctionnement, et de l’organisation des organismes vivants.

 

Protéine

Molécule biologique qui peut assurer des fonctions très diverses au sein de la cellule ou de l’organisme. Certaines peuvent avoir un rôle structurel comme la kératine qui constitue les cheveux. D’autres ont un rôle hormonal telle que l’insuline qui régule le taux de sucre dans le sang ou encore un rôle moteur comme la myosine qui permet la contraction musculaire.

 

Récepteur iconotropique

Un récepteur ionotropique permet de transmettre un message chimique, c’est un neurotransmetteur.

 

Récepteurs de type NOD

Les récepteurs de type NOD sont des protéines pouvant avoir une fonction de récepteur de reconnaissance de motifs moléculaires.

 

Sérotonine

La sérotonine est un des neurotransmetteurs du système nerveux central impliquée dans de nombreuses maladies neuropsychiatriques comme la dépression, l’impulsivité ou la schizophrénie.
Elle apparait également dans le cadre de maladies neurodégénératives (inflammation chronique).

 

Synapse

Zone de contact s’établissant entre deux neurones et permettant l’échange d’informations. Le premier neurone va libérer le message sous la forme de molécules chimiques qui vont être captées par le second pour ainsi propager l’information.

Partager cette page

Facebook
Twitter
Newsletter