Faire un legs

Vous souhaitez soutenir, au-delà de votre propre vie, la recherche sur le cerveau et sur les maladies du cerveau. Vous pouvez concrétiser ce choix par testament et faire un legs en faveur de la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau.

 

Pour effectuer un legs, vous devez rédiger un testament. Le testament est un document écrit, daté et signé, par lequel vous précisez vos volontés concernant la transmission de vos biens, meubles et immeubles.  Même si vous rédigez un testament, vous restez propriétaire de tout ce que vous avez jusqu’à la fin de votre vie et vous en disposez librement. Vous pouvez révoquer ou modifier votre testament à tout moment.

 

Il existe principalement deux formes de testaments

 

Le testament olographe

Il est écrit en entier, sans rature, de votre main, daté et signé de votre main. Un testament dactylographié  n’est pas valable. Il doit comporter certaines mentions :

  • Votre état civil
  • La désignation précise et complète du ou des bénéficiaires
  • La désignation précise du ou des biens que vous transmettez
  • La date à laquelle vous le rédigez et votre signature
  • La mention que ce testament révoque toute disposition antérieure

Même s’il n’est pas obligatoire de  confier votre testament  olographe à un notaire, nous vous recommandons  vivement de le faire. Vous aurez ainsi l’assurance que votre testament sera trouvé à votre décès et que vos volontés seront respectées. Votre notaire en assurera la garde et le fera enregistrer.

 

Le testament authentique

Il est dicté à un notaire, ce qui en  garantit l’authenticité. Il doit être réalisé  en présence de deux témoins ou de deux notaires. Vous le signerez de votre main.

L’avantage de cette forme de testament est que ni sa forme ni son contenu ne pourront être contestés. C’est le seul testament adapté aux personnes qui ne peuvent le rédiger elles-mêmes. Le notaire en assurera la conservation, et sera garant de son application.

 

Les points à retenir

  • Faire un testament est un geste simple et nécessaire
  • Si vous n’avez pas d’héritiers, sans testament, tous vos biens reviennent à l’Etat
  • Quel que soit votre testament, vous ne risquez jamais de léser les intérêts de vos proches. Ceux-ci sont protégés par la loi.
  • Il n’y a pas de petit legs. C’est le geste qui compte. La plupart des personnes qui lèguent à la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau sont des gens modestes.
  • Quel que soit votre geste en faveur de la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau, il sera totalement exonéré de droits de mutation et de succession.

 

Témoignage de Paul, 71 ans

« J’ai été victime d’un traumatisme cranier des suites d’un accident de la route, ce qui a entraîné de nombreux troubles tel que l’épilepsie. N’ayant aucun héritier direct, j’ai inscrit la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau sur la clause bénéficiaire de mon assurance-vie.« 

Votre notaire est la meilleure personne pour vous conseiller. Il a la formation et l’expérience nécessaire. Lié par le secret professionnel, il vous garantit la discrétion absolue sur l’existence et le contenu de votre testament.

La FRC neurodon est reconnue d’intérêt général. Elle est habilitée à recevoir des legs, donations et assurances vie en exonération de droits.

Pour en savoir plus

Vous  avez d’autres questions sur les dons, les legs, les assurances vie, les  donations, les donations temporaires d’usufruit ?

Contactez en toute confidentialité  Anne Marie SACCO, Directrice déléguée de la FRC par téléphone au  01 58 36 46 42 (ligne directe)

Par courrier :

Fédération pour la Recherche sur le Cerveau  28 rue Tronchet –  75009 Paris en marquant « personnel » sur l’enveloppe.

Partager cette page

Facebook
Twitter
Newsletter
Moi Mon Cerveau