Étudier les fonctions cérébrales et leurs dysfonctions dans les maladies neurologiques

Pascale GIRAUDON et Jean-François GHERSI – Centre de Recherche en Neurosciences, Lyon

« Apport d’un équipement en Microscopie à Fluorescence de haute performance à la compréhension des Maladies Neurologiques »

Equipement financé : Microscope confocal à balayage laser – 198 800€. Cet équipement est financé grâce à l’opération Rotary-Espoir en Tête 2019 et l’expertise scientifique est assurée par le Conseil scientifique de la FRC.

 

Le Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon développe une recherche synergique sur les fonctions cérébrales et leurs dysfonctions. Ce consortium rassemble 6 équipes de recherche et une plateforme regroupées au sein d’un environnement clinique, de recherche et technologique exceptionnel. L’acquisition et la mutualisation d’un microscope confocal à balayage laser ne pourra que contribuer à la réussite des projets que mènent les équipes de ce centre dans les domaines de l’épilepsie, les maladies périnatales, la sclérose en plaques, la maladie d’Alzheimer, ainsi que des troubles neuronaux, de la neurogenèse du cerveau adulte, de l’infiltration cérébrale de cellules immunes et de leur interaction avec les cellules nerveuses.

 

Les équipes collaboratives partagent concepts, savoir-faire et technologies pour développer une recherche translationnelle innovante dans les projets suivants :

 

  • Modulation de la noradrénaline et concept de la « Réserve Cognitive » dans le cerveau vieillissant

Le vieillissement cérébral, caractérisé par une réduction de la plasticité cérébrale, altère les capacités de mémoire et d’apprentissage, un processus exacerbé dans le vieillissement pathologique. L’équipe NEUROPOP teste l’hypothèse originale d’un rôle majeur de la noradrénaline dans l’élaboration de la « réserve cognitive », sa contribution au vieillissement en bonne santé et son potentiel thérapeutique.

 

  • Lien entre les états de vigilance et la barrière hémato-encéphalique

Le but des équipes WAKING & FLUID est d’identifier les mécanismes associés aux déficits des systèmes d’éveil/sommeil chroniques sévères, notamment en explorant le rôle de la barrière hémato-encéphalique.

 

  • Neuroinflammation et déficits cognitifs dans l’épilepsie

L’équipe TIGER a pour objectif de mieux comprendre et de prévenir les altérations neuronales et déficits cognitifs chez les patients épileptiques. Leur projet est de décrypter le lien entre neuroinflammation et neurodégénérescence. Ces chercheurs visent à déterminer comment la qualité de vie, qui interfère avec le développement cognitif et psycho-affectif, module l’impact de l’inflammation dans l’épilepsie.

 

  • Modulation de la neurogenèse adulte et dynamique de la mémoire épisodique

Le but des équipes CMO & NGFO est d’évaluer comment des mécanismes clés de la plasticité cérébrale adulte participent à la réorganisation de circuits neuronaux impliqués dans la consolidation de la mémoire épisodique.

Le centre de recherche

Depuis janvier 2011, le Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon rassemble l’expertise multidisciplinaire de 11 équipes (350 membres issus de laboratoires de l’Inserm, du CNRS et de l’Université Lyon 1) permettant de nouvelles synergies dans l’étude du cerveau et des pathologies associées.

Le but de ce centre d’excellence est de relier les différents niveaux de compréhension du cerveau et de renforcer une recherche translationnelle avec des échanges permanents entre des avancées conceptuelles fondamentales et des défis cliniques.

 

Photo : © Philippe Fraysseix

_____

Pour recevoir les actualités de la recherche, inscrivez-vous à notre newsletter :

Portrait de Jean-François GHERSI

Titulaire d’un diplôme de docteur en Pharmacie et d’un doctorat, Jean-François Ghersi-Egea,  est directeur de recherche à l’INSERM. Il dirige actuellement l’équipe de recherche « Fluides et barrières du système nerveux central » du Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon.

Le champs d’investigation de son équipe couvre les mécanismes par lesquels les barrières entre le sang et le cerveau assurent une fonction de neuroprotection, ainsi que le rôle de ces barrières dans les pathologies périnatales et neuroinflammatoires adultes.

SOUTENEZ LES CHERCHEURS

Pour que la recherche sur les dysfonctionnements du cerveau progresse, vos dons sont indispensables.

► Faire un don

Partager cet article

Facebook
Twitter
Newsletter
moimoncerveau.org