4 nouveaux équipements financés grâce à l’opération Espoir en Tête pour équiper les centres de recherche français

Comme chaque année depuis 2005, des contremarques de l’avant-première du dernier film de Disney sont vendues aux rotariens qui se mobilisent au profit de la recherche. Les fonds récoltés servent uniquement à financer de gros équipements de recherche, de la technologie de pointe indispensable aux chercheurs pour étudier le cerveau et mieux comprendre ses dysfonctionnements. Chaque dossier retenu, qui donnera lieu à un financement, est sélectionné par le Conseil Scientifique de la FRC après une étude très rigoureuse.

Cette année, ce sont quatre projets qui vont être financés dans le cadre de l’Appel à projets exceptionnel “Espoir en Tête” 2019. Ces équipements de pointe vont ainsi pouvoir être acquis par plusieurs équipes de recherche dans toute la France.

 

Un microscope à feuille de lumière pour étudier le cerveau en 3D, à l’Institut de Génomique Fonctionnelle à Montpellier, pour un montant de 185 000 €.

L’acquisition de cet équipement par l’équipe d’Emmanuel Bourinet permettra l’étude de connexions entre les neurones dans le cerveau en situation normale et pathologique. Après avoir rendu transparents des cerveaux de modèles murins, les chercheurs pourront observer en 3D les neurones et leurs composants. L’objectif du projet est d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques pour différentes maladies du cerveau, telles que l’épilepsie, la schizophrénie et l’autisme. L’accès à ce microscope bénéficiera à toute la communauté scientifique en biologie de Montpellier.

 

Un microscope confocal pour étudier les cellules du cerveau, au Centre de Recherche en Biomédecine de Strasbourg (CRBS), pour un montant de 199 950 €

La microcopie confocale est un outil indispensable pour étudier les perturbations qui surviennent au niveau des cellules du cerveau en cas de maladies neurologiques et psychiatriques. L’installation d’un tel microscope sur la plateforme d’imagerie du CRBS permettra à l’équipe de Luc Dupuis et à un grand nombre de chercheurs de ce site d’analyser les caractéristiques des cellules (nombre, morphologie, connexion) dans des contextes pathologiques précis et de déterminer leurs altérations structurales et fonctionnelles. Les chercheurs étudieront plusieurs pathologies dont la Sclérose Latérale Amyotrophique, la Sclérose en Plaques et la schizophrénie.

Cliquez-ici pour découvrir le projet

Un microscope miniature pour étudier l’activité cérébrale en direct chez le modèle murin, à l’Institut de Neurosciences de Méditerranée (INMED), pour un montant de 174 439 €

Actuellement, l’un des enjeux principaux de la recherche en neurosciences est d’étudier l’activité du cerveau et des cellules qui le composent au sein d’un organisme en mouvement et en fonction de son comportement. L’acquisition par l’INMED d’un microscope miniature, permettra à l’équipe d’Antoine De Chevigny et aux chercheurs de ce centre, de suivre en temps réel l’activité de neurones chez un modèle murin en comportement. Différents projets pourront ainsi être menés sur de nombreux axes de recherche : rôle des neurones aux différents âges, navigation spatiale, autisme, maladie de Parkinson, syndrome de Prader Willi.

Cliquez-ici pour découvrir le projet

Un matériel de mesure du métabolisme pour étudier les mécanismes moléculaires conduisant à un dysfonctionnement, à l’Université de Montpellier, pour un montant de 123 400 €

Lors de maladies neurodégénératives, des perturbations au niveau du métabolisme cellulaire des neurones et cellules gliales semblent avoir un rôle dans la survenue de la maladie. Grâce à l’acquisition d’un équipement permettant l’analyse des altérations du métabolisme, l’équipe de Tangui Maurice ainsi que d’autres équipes de Montpellier pourront éclairer les mécanismes moléculaires impliqués dans plusieurs maladies du cerveau.

En bref, en 2019

  • 682 789€, c’est le montant qui va être reversé à la recherche en 2019
  • gros équipements de recherche pourront être financés
  • Chacun servira à plusieurs équipes de recherche
  • Certains matériels seront uniques en France
  • Permettra d’approfondir les connaissances sur le cerveau et sur de nombreuses pathologies (épilepsie,schizophrénie, SLA, maladies neurodégénératives, …)

L’OPÉRATION ROTARY-ESPOIR EN TÊTE EN CHIFFRES

  • 14 années d’existence
  • 12,4 millions d’euros reversés à la recherche sur le cerveau
  • 73 projets financés, exclusivement du matériel de haute technologie
  • Une 30aine de centres de recherche équipés dans toute la France
  • Des milliers de rotariens mobilisés chaque année

► Aller sur le site d’Espoir en Tête

Partager cet article

Facebook
Twitter
Newsletter
moimoncerveau.org