Conseil Scientifique

Parce que nous voulons que les plus grands chercheurs collaborent, partagent et s’enrichissent, le Conseil Scientifique de la FRC est composé de chercheurs en neurosciences et de cliniciens de renom, de spécialistes de pathologies différentes, de membres éminents des Sociétés savantes.

 

Organisation

Le Conseil Scientifique peut compter jusqu’à 17 membres. Il est  composé :

  • d’un représentant de chaque association membre de la FRC, spécialiste de la pathologie.
  • d’un représentant de la Société des Neurosciences
  • d’un représentant de la Société française de Neurologie
  • de personnalités qualifiées.

 

Les membres du Conseil Scientifique sont nommés pour 3 ans, renouvelable une fois.

Le Conseil Scientifique élit en son sein pour une période de 3 ans un Président et un Vice-Président. Les cliniciens et les fondamentalistes se succèdent à tour de rôle à la présidence, gage de la transversalité. Si le Président est un chercheur clinicien, le vice président doit être un fondamentaliste et vice versa.

 

Rôle

L’objet du Conseil Scientifique de la FRC est de :

  • préparer, dans le cadre du budget annuel de la FRC, les appels d’offres s’inscrivant dans ces objectifs, dont les termes devront être approuvés par le Conseil d’Administration;
  • sélectionner les projets répondant de la façon la plus appropriée aux termes de l’offre;
  • présenter à l’approbation du Conseil d’Administration les projets qui lui paraissent devoir être retenus dans le cadre de l’enveloppe inscrite dans le budget pour leur financement.

Pour les Appels à Projets exceptionnels, notamment celui d’Espoir en Tête, un représentant du partenaire peut être invité à assister aux délibérations du Conseil Scientifique.

 

Gestion des liens d’intérêt

La FRC porte une attention particulière à la prévention des conflits d’intérêt au sein de son Conseil Scientifique afin de garantir son objectivité et sa neutralité. Lorsqu’un membre du Conseil Scientifique a un lien d’intérêt avec un projet soumis à l’évaluation de la FRC, il ne participe pas à l’évaluation et à la discussion de ce projet. Les documents internes d’évaluation ne lui sont pas communiqués et il lui est demandé de sortir de la salle de réunion lorsque le dossier concerné est examiné.

Un lien d’intérêt existe par exemple lorsqu’un membre du Conseil Scientifique ou un membre de son équipe est porteur ou partenaire d’un projet, ou dans le cas de demandes d’équipement, lorsque le membre du Conseil Scientifique est directeur ou responsable de la structure dans laquelle l’équipement est installé. Il y a également un lien d’intérêt lorsqu’un membre du Conseil Scientifique fait partie du même laboratoire ou institut de recherche qu’un porteur de projet, ou lorsqu’il a une collaboration en cours avec le porteur de projet ou l’un de ses partenaires.

 

Sa composition

 

Erwan BEZARD – Membre du Conseil Scientifique d’AMADYS, représentant d’AMADYS au sein du CS de la FRC

Directeur de recherche INSERM à l’Institut des maladies neurodégénératives de Bordeaux qu’il a fondé en 2010 et dirigé jusqu’en 2020. Il est l’auteur ou le co-auteur de plus de 300 publications dans le domaine de la neurobiologie, dont la plupart portent sur la maladie de Parkinson et les troubles associés. Il est également professeur invité à l’Académie chinoise des sciences médicales (Pékin) où il a mis en place et gère une plate-forme de primatologie expérimentale dédiée aux troubles du mouvement.

 

Evelyne BLOCH-GALLEGOPersonnalité qualifiée

Directrice de Recherche INSERM à l’Institut Cochin à Paris. Ses travaux visent à mieux comprendre les mécanismes moléculaires et cellulaires de développement neuronal durant l’embryogénèse : facteurs de guidage, Rho GTPases et migration neuronale. Elle s’intéresse en particulier aux troubles de la motricité dans les pathologies neuro-développementales.

 

 

Sébastien BOURET –  Représentant de la Société des Neurosciences

Directeur de Recherche (DR1) au CNRS dans l’équipe « Développement et Plasticité du Cerveau Neuroendocrine » du centre de recherche Inserm Lille Neurosciences & Cognition. Spécialiste en neuroendocrinologie, ses recherches portent sur les facteurs hormonaux, moléculaires, et cellulaires impliqués dans le neurodéveloppement et l’impact de ceux-ci sur la régulation du métabolisme (ensemble des réactions chimiques qui se déroulent à l’intérieur d’un être vivant).

 

Martine CADOR Personnalité qualifiée

Directrice de recherche CNRS et responsable de l’équipe AddicTeam (Neuropsychopharmacologie de l’addiction) au sein de l’INCIA (Institut des Sciences Cognitives et Intégratives d’Aquitaine) à l’Université de Bordeaux. Ses travaux cherchent à comprendre les mécanismes comportementaux et neurobiologiques impliqués dans le traitement cognitif, motivationnel et émotionnel des récompenses (drogues, sucre…) notamment dans la mise en place des comportements addictifs.

 

Colette DEHAY Personnalité qualifiée

Directrice de Recherche CNRS, Directrice de l’Institut Cellule Souche et Cerveau à Lyon. Ses travaux en recherche fondamentale visent à comprendre les mécanismes cellulaires et moléculaires du développement normal et pathologique du cortex cérébral. Ses recherches concernent l’étude de la prolifération des progéniteurs des neurones du cortex, de la migration des neurones et de la mise en place de circuits neuronaux à l’échelle du connectome.

 

Jessica DUBOIS – Membre du Conseil Scientifique de la Fondation Paralysie Cérébrale

Chargée de recherche à l’INSERM, elle fait partie du laboratoire Neurodiderot au sein de l’Hôpital Robert Debré. Son domaine d’expertise concerne la neuro-imagerie du développement cérébral.

 

 

 

François DUCRAY Représentant de la Société Française de Neurologie

Neurologue, PU-PH aux Hospices Civils de Lyon dans le service de Neuro-Oncologie, président de l’Association des Neuro-Oncologues d’Expression Française. Il anime également un groupe de recherche sur les tumeurs cérébrales au sein du Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon. Ses recherches portent sur la caractérisation multi-omique des gliomes diffus de l’adulte (glioblastomes et gliomes IDH mutés) et le développement de nouveaux modèles d’étude précliniques.

 

Eric FAKRA – Membre du Conseil Scientifique de l’UNAFAM, représentant de l’UNAFAM au sein du CS de la FRC

Professeur de psychiatrie à l’Université Jean Monnet, chef de service au CHU de Saint-Etienne et responsable de l’équipe PSYR2, Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon. Son travail de recherche porte notamment sur les réponses émotionnelles dans les troubles psychiatriques, en particulier la schizophrénie, avec une approche pharmacologique, génétique et en imagerie.

 

Paolo GUBELLINI Membre du Conseil Scientifique de France Parkinson, représentant de France Parkinson au sein du CS de la FRC

Directeur de Recherche CNRS au Laboratoire de Neurosciences Cognitives (CNRS/Aix-Marseille Université). Neurobiologiste de formation, il s’intéresse depuis 25 ans au fonctionnement des neurones et à la transmission synaptique dans le cerveau, dans des conditions physiologiques et pathologiques (maladie de Parkinson, chorée de Huntington et troubles du spectre de l’autisme). Il utilise une approche d’électrophysiologie in vitro combinée à des analyses moléculaires, histologiques et comportementales.

 

Philippe ISOPE Personnalité qualifiée

Directeur de Recherche CNRS, il dirige depuis 2013 l’équipe « Physiologie des réseaux neuronaux », une équipe de recherche pluri-thématique à l’Institut des Neurosciences Cellulaires et Intégratives (INCI) à Strasbourg. Son équipe étudie le traitement de l’information sensorimotrice dans le cervelet, la moelle épinière et le bulbe olfactif chez le rongeur, en combinant notamment des techniques d’électrophysiologie, d’imagerie et d’optogénétique in vitro et in vivo.

 

Pierre-Pascal LENCK-SANTINI – Membre du Conseil Scientifique de la FFRE, représentant de la FFRE au sein du CS de la FRC

Chargé de recherche à l’INSERM, il fait partie de l’Institut de Neurobiologie de la Méditerranée à Marseille (INMED). Il étudie les mécanismes responsables des déficits cognitifs et comportementaux associés aux épilepsies, particulièrement du point de vue de la dynamique du traitement neuronal de l’information.

 

 

Roland LIBLAU – Membre du Conseil Scientifique de la Fondation ARSEP, représentant de la Fondation ARSEP au sein du CS de la FRC

Neurologue, professeur des universités/praticien hospitalier en Immunologie Clinique au CHU de Toulouse et responsable d’une équipe au Centre de Recherche INFINITy. L’objectif principal de son équipe est de décrypter les mécanismes cellulaires et moléculaires des maladies inflammatoires qui affectent le système nerveux central comme la SEP, mais également d’autres maladies auto-immunes ou infectieuses du SNC, en utilisant des modèles animaux et l’analyse d’échantillons biologiques de patients.

 

Ronald MELKIMembre du Conseil Scientifique de France Parkinson, représentant de France Parkinson au sein du CS de la FRC

Directeur de recherche CNRS au Laboratoire des Maladies Neurodégénératives (CEA-CNRS à Fontenay-aux-Roses), il est auteur de plus de 200 publications citées plus de 1000 fois en moyenne par an depuis plus de 10 ans. Biochimiste et biophysicien, il s’intéresse à l’agrégation des protéines dans différentes maladies neurodégénératives, comme la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson, depuis plus de 20 ans.

 

Jean-Philippe PINPrésident du Conseil Scientifique

Directeur de l’Institut de Génomique Fonctionnelle à Montpellier (2010-2020), responsable de l’équipe « Neurorécepteurs, dynamique et fonction », directeur du laboratoire coopératif Eidos (un laboratoire commun CNRS-entreprise (CisBio), et parmi les 3000 chercheurs les plus cités au monde. Fort d’une formation en biologie moléculaire, en biophysique et en neurobiologie, il s’intéresse au mode d’action du principal neurotransmetteur, le glutamate.

 

Pascale PIOLINO – Vice-Présidente du Conseil Scientifique

Professeure de psychologie cognitive, elle est également directrice adjointe de l’Institut de Psychologie à l’université Paris-Cité. Elle dirige le laboratoire Mémoire, Cerveau et Cognition (LMC2 / MC2Lab) rattaché à l’université et y mène ses activités de recherches tournées principalement vers les bases cognitives et cérébrales de la mémoire autobiographique et de ses altérations dans les pathologies neurologiques et psychiatriques et les méthodes innovantes en réalité virtuelle.

 

 

 

Historique des Présidents du Conseil Scientifique de la FRC

Partager cette page

Facebook
Twitter
Newsletter
moimoncerveau.org