France Alzheimer et Maladies Apparentées - Fédération pour la Recherche sur le Cerveau (FRC)

France Alzheimer et Maladies Apparentées

Créée en 1985 à l’initiative de familles de personnes malades et de professionnels du secteur sanitaire et social, France Alzheimer et maladies apparentées est à ce jour la seule association nationale de familles reconnue d’utilité publique dans le domaine de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées. Elle est une des principales associations à l’origine de la création de la FRC en 2000, dont elle est restée membre actif jusqu’en 2016.

La maladie

En France, c’est 900 000 personnes malades et près de 225 000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année.  

L’association

France Alzheimer est une union d’associations départementales. Elle est organisée autour d’un conseil d’administration national, d’un bureau et d’une équipe de salariés officiant au siège de l’union. Le siège est à Paris mais 92 associations départementales assurent une présence autonome dans DOM-CROM.

Ses missions :

  • Accompagner et soutenir les personnes malades et leur famille;
  • Former les professionnels de santé, les bénévoles et les aidants familiaux ;
  • Contribuer aux progrès de la recherche
  • Informer et sensibiliser le grand public, et interpeller les pouvoirs publics.

Les liens entre France Alzheimer et la FRC

 

La FRC participe au financement de projets de recherche sur la maladie d’Alzheimer. Elle a notamment cofinancé des projets sélectionnés par le Conseil Scientifique de France Alzheimer.

130 000 € ont ainsi été attribués entre 2013 et 2016 par la FRC sur des projets de recherche directement liés à la maladie d’Alzheimer :

  • Equipe du Professeur Valérie Enderlin du centre de neurosciences Paris sud à Orsay qui travaille sur les liens entre les dysfonctionnements thyroïdiens et la maladie d’Alzheimer.
  • Equipe du Professeur Christophe Genolini de la faculté de Médecine de Toulouse qui étudie des cohortes de patients atteints de la maladie d’Alzheimer.
  • Equipe du Professeur Isabelle Arnal de l’Institut des Neurosciences de Grenoble qui travaille sur les mécanismes moléculaires et cellulaires de la maladie d’Alzheimer dans le squelette interne (le cytosquelette) des neurones.

 

 

Crédit photo : © Raphaël Demaret  

Partager cette page

Facebook
Twitter
Newsletter
moimoncerveau.org