Les troubles bipolaires

Les troubles bipolaires (anciennement appelée maladie maniaco-dépressive ou folie circulaire) sont une maladie mentale sévère et se caractérisent par une alternance exagérée de périodes dépressives et maniaques chez l’être humain. Entre ces deux phases, la personne retrouve un état normal (l’euthymie) dans la vie quotidienne. La maladie bipolaire se manifeste à plusieurs degrés et le suivi est important.  C’est l’une des pathologies les plus sévères qui conduit à des risques de suicide fréquents.

 

Quand le trouble bipolaire apparaît-il ?

On estime que pour 30 % des patients, l’apparition de leur maladie remonte à l’adolescence, entre 18 et 24 ans. Effectivement, environ 50 à 66 % des adultes atteints du trouble bipolaire indiquent que leurs symptômes ont commencé avant leurs 19 ans. Les hommes et les femmes sont atteints dans des proportions équivalentes. 60% des bipolaires sont concernés par la consommation et l’abus de substances notamment l’alcool au cours de leur vie. Les troubles bipolaires seraient plus fréquents en zone urbaine.  De nombreux artistes ont été plus atteints de cette affection que la moyenne.

Le diagnostic de la maladie bipolaire se fait tardivement, souvent 8 à 10 ans après le début de la maladie.

44% des adolescents atteints du trouble bipolaire sont à risque de suicide. Ils sont plus susceptibles aux abus de substances. Un suivi étroit sera donc nécessaire. Devant une tentative de suicide chez un jeune, il est impératif de chercher un trouble bipolaire.

 

Les deux phases de la maladie se caractérisent ainsi :

 

Phase d’excitation : maniaque ou hypomaniaque

-Hyperactivité, désordonnée, grande énergie

-Irritabilité

-Euphorie, volubilité

-Sociabilité excessive

-Trouble de l’appétit

-Réduction du besoin de sommeil

-Difficulté de concentration

-Augmentation de l’énergie sexuelle

-Mégalomanie avec surestime de soi et idées de grandeur.

Phase de dépression (4 jours de suite)

-Grande tristesse, idées de suicide

-Pas de goût au plaisir

-Fatigue ou perte d’énergie

-Troubles du sommeil

-Troubles de l’appétit

-Perte de l’estime de soi

-Ralentissement psychomoteur

-Difficulté de concentration

-Sentiment de culpabilité

 

En général, les troubles bipolaires sont évolutifs et ne se limitent pas à un seul épisode. 90% des patients atteints de troubles bipolaires peuvent présenter des épisodes maniaques et dépressifs récurrents durant leur vie.

definition-maladie-bipolaire

Source : Cherry for Life Science

 

Les causes de la maladie bipolaire : 

Les causes du trouble bipolaire ne sont pas complètements connues mais on sait que le trouble bipolaire est une pathologie multifactorielle complexe avec des causes multifactorielles. Des facteurs d’ordre génétique, biologique, psychologique et socio-environnemental sont impliqués.

  • Des facteurs génétiques : Différentes études faites sur la concentration familiale du trouble montrent que le risque de développer une maladie bipolaire est 10 fois supérieur à celui de la population générale lorsqu’un parent du premier degré est atteint.

Des études effectuées sur les jumeaux montrent clairement le rôle important que jouent les facteurs génétiques dans la vulnérabilité au trouble bipolaire. En effet, Il a été démontré que les jumeaux monozygotes atteints de trouble bipolaire et élevés séparément l’un de l’autre ont un taux de concordance élevé pour les troubles bipolaire (65%).

  • Des facteurs biologiques : Plusieurs études montrent des anomalies des médiateurs chimiques au niveau du cerveau des patients de la maladie bipolaire. En effet, une diminution du taux de noradrénaline et de sérotonine est observée dans la dépression, alors que dans la manie, les taux de noradrénaline sont élevés. Les sujets déprimés et les sujets maniaques présentent une augmentation de taux de l’acétylcholine. Les taux de DA* (voir encadré à droite) sont diminués chez les déprimés et augmentés dans la manie. L’ensemble de ces donnés montre des modifications biologiques au niveau du cerveau qui peuvent en partie expliquer les troubles de l’humeur chez les patients atteints de troubles bipolaires.

 

Traitement de la maladie bipolaire :

La prise en charge de la maladie bipolaire est complexe et la prise en charge dépend du degré de la sévérité des épisodes.

 

Traitements médicamenteux : Ils sont divers, mais le principal est le traitement par le lithium (un sel qui a la propriété de stabiliser l’humeur) ou les thymorégulateurs pour combattre l’état dépressif. Ces traitements diminuent la fréquence et l’intensité des troubles mais nécessitent une surveillance biologique constante.

Le traitement par un thymorégulateur et non un antidépresseur seul doit être maintenu au moins 2 ans et, en cas de rechutes élevées, doit durer 5 ans. Le traitement à base de lithium demande un suivi rigoureux avec des analyses biologiques régulières de potassium, le lithium interférant avec celui-ci.

 

Traitement par électrochocs : Un traitement par électrochocs peut aussi être proposée lorsque les médicaments ont échoué, avec un effet régulateur de l’humeur.

 

Psychothérapie : Une psychothérapie de soutien est très utile. Elle permet de mieux comprendre la maladie et contribue à limiter les rechutes. Le travail thérapeutique se fait lors des phases stables, entre les périodes de crise.

 

Les troubles bipolaires en chiffres :

  • Prévalence : 1,2% de la population
  • Prévalence du suicide : 10 à 15%
  • 6ème rang parmi les maladies génératrices de handicap

 

 

Rédaction : 

Marie-Joelle Roule, Docteur en pharmacie, Bénévole à la FRC.

Afsaneh Gaillard, Université de Poitiers, Membre de la Société des Neurosciences

 

Sources :

HAS / Troubles bipolaires – PsyCom – troubles-bipolaires.com

 

En chiffres

60 millions de personnes dans le monde (source : OMS)

6ème rang parmi les maladies génératrices de handicap

SOUTENEZ LES CHERCHEURS

Pour que la recherche sur les dysfonctionnements du cerveau progresse, vos dons sont indispensables.

► Faire un don

Projet financé par la FRC en 2016

Vers une meilleure compréhension des troubles du sommeil dans les maladies psychiatriques.

► Découvrir le projet

Projet financé par la FRC en 2014

Troubles bipolaires: un nouveau gène démasqué

► Découvrir le projet

Projet financé par la FRC en 2014

Étude des émotions dans des cas d’autisme et de trouble bipolaire

► Découvrir le projet

Partager cette page

Facebook
Twitter
Newsletter
moimoncerveau.org