Étudier les problèmes de communication entre les neurones - Fédération pour la Recherche sur le Cerveau (FRC)

Étudier les problèmes de communication entre les neurones

Titre du projet: « Analyse génétique de la synapse normale et pathologique. »

Porteur de projet : Jean-Louis BESSEREAU – Institut NeuroMyoGène – Université Claude Bernard Lyon 1 – Villeurbanne

Projet sélectionné par le Conseil scientifique de la FRC et financé grâce au Rotary « Espoir en Tête ». 

200 000 € attribués en 2014 pour l’acquisition d’un microscope confocal rapide.

 

Description du projet :

Au cours de ces dernières années, l’existence de dysfonctions synaptiques (problème de communication entre deux neurones) a été impliquée dans la pathogenèse de maladies neuropsychiatriques aussi diverses que le retard mental, la maladie d’Alzheimer, des syndromes autistiques, ou encore la schizophrénie.

L’équipe du Dr Bessereau propose de caractériser de nouveaux gènes impliqués dans l’établissement et le contrôle des fonctions synaptiques en conditions normales et pathologiques en utilisant une stratégie génétique. Ce projet permettra de décrypter de nouveaux mécanismes impliqués dans la formation et le maintien synaptique en conditions normales et pathologiques. Il s’agit d’un projet collaboratif impliquant 3 équipes du Centre de Génétique et de Physiologie de l’Université Claude Bernard Lyon 1.

Ce projet a pour ambition de déboucher sur l’identification de cibles permettant de ralentir le déclin synaptique dans des pathologies neurodégénératives.

Le financement attribué sert à l’achat d’un système d’imagerie confocale à disque rotatif capable d’acquérir des coupes optique sub-micrométriques, utile pour l’imagerie de processus cellulaires dynamiques.

 

Le centre de recherche :

L’Institut NeuroMyoGène (INMG) est un nouveau centre de recherche fondamentale et translationnelle focalisé sur le système neuromusculaire. Basé à côté de Lyon, l’INMG a été créé en janvier 2016 sous l’égide de l’Université Lyon 1, du CNRS et de l’INSERM.

L’INMG regroupe 14 équipes de recherche et environ 170 personnes

L’Institut NeuroMyoGène est dédié à l’étude du système nerveux et du système musculaire. Le but de l’INMG est d’élucider des aspects fondamentaux de la biologie cellulaire du muscle et du système nerveux en condition normale ou pathologique, depuis le développement embryonnaire jusqu’au vieillissement. Les équipes de l’INMG développent une recherche multidisciplinaire intégrée allant des gènes aux fonctions physiologiques, dans des modèles cellulaires, invertébrés et vertébrés. L’une des ambitions de l’INMG est de développer des stratégies pertinentes pour comprendre la physiopathologie des maladies neuromusculaires, identifier de nouvelles cibles thérapeutiques et proposer de nouvelles stratégies thérapeutiques pour faire émerger des traitements innovants.

Chercheur en biologie cellulaire, le Professeur Jean-Louis Bessereau est responsable de l’équipe « Génétique et neurobiologie” de l’Institut NeuroMyoGène.

Il s’intéresse aux mécanismes de formation et d’organisation des synapses neuronales. Ces structures connectent les neurones entre eux dans notre cerveau. Leur mauvais fonctionnement est impliqué dans des maladies neuropsychiatriques aussi diverses que l’épilepsie, l’autisme ou la maladie d’Alzheimer.

Partager cet article

Facebook
Twitter
Newsletter
moimoncerveau.org